Edouard Peisson


Edouard Peisson : écrivain maritime né en 1896 à Marseille (Bouches-du-Rhône) et mort à Ventabren (Bouches-du-Rhône) en 1963 à l'âge de 67 ans. Au cours de sa vie il a exercé les métiers de capitaine de la marine marchande, d'employé à la compagnie générale transatlantique et d'homme de lettres.Il est l'auteur d'une trentaine de livres presque tous consacrés à la mer et aux marins. On y retrouve la même force dramatique, la même connaissance intime de l'épreuve océanique et la même certitude de l'ambiguïté des âmes, à la fois droites et noires, perdues et capables de rédemption. Maître du suspense et passionné d'héroïsme tragique, Edouard Peisson embarque ses lecteurs dans des thrillers plutôt houleux...

Ses romans les plus connus sont : Hans le marin (1930), Parti de Liverpool (1932), Gens de mer (1934), le Pilote (1937), le Sel de la mer (1954) mais aussi l'Anneau des mers, Capitaines de la route de New York, les Démons de la haute mer, les Ecumeurs, les Hommes de la mer, les rescapés du Névada, une Femme, Thomas et l'ange, Mer Baltique, le Quart de nuit, la Route du Pôle Sud, Dieu te juge, le Cavalier nu, l'Aigle de mer, Ian Seiffer du Jordaan, le Voyage d'Edgar, Passage de la ligne, Jacques Cartier navigateur, Pôles l'étonnante aventure de Roald Amundsen, une Certaine nuit, la Mer est un pays secret, l'Homme couvert de dollars, à destination d'Anvers, Courrier de la Mer Blanche, la Carte marine, Ballero capitaine, Grampus.

Edouard Peisson a été membre du groupe de l'Académie de la Marine. Il a reçu, pour le Voyage d'Edgar et pour l'ensemble de son oeuvre, le Prix du Roman de l'Académie française en 1940.
C'est Edouard Peisson qui remotivera son ami Blaise Cendrar en 1943 pour que que celui-ci se remette à écrire.
Edouard Peisson est affilié au groupe des écrivains prolétariens de langue française, crée en 1932 et plus connu sous le nom d'Ecole prolétarienne. Ce groupe rassemble autour d'Henry Poulaille, et hors de toute appartenance politique, une trentaine d'écrivains parmi lesquels Lucien Gachon, Edouard Peisson, Charles Plisnier, Tristan Rémy.

Photo d'Edouard Peisson
Photo d'Edouard Peisson, Ramuze et Poulaille


Voici quelques résumés sur certains de ses romans :
Hans le marin :

Un matelot entraîné par une prostituée, qu'on retrouve à l'aube blessé d'un coup de couteau et délesté dans une rue de Marseille. Une vengeance ruminée pendant des jours. Le monde interlope des quais et des chiffonniers.

le Sel de la mer :
Le commandant Godde est-il responsable de la noyade de ses deux cents passagers sur la route de New York? Ce récit poignant conduit, minute par minute, son interrogatoire mené par deux enquêteurs de la Marine, avec, en arrière-plan, les scènes du terrible naufrage.

le Pilote :
Le patron du paquebot "Virginia", qui relie New York à Naples, ... en pleine traversée, sombre un matin dans le cauchemar : il n'y voit plus, ou si peu. Homme orgueilleux et alcoolique, force brutale de la nature, homme de fer inflexible et même "diabolique" aux yeux de son entourage, le capitaine décide de cacher son mal, au risque de mettre en péril équipage et passagers. Autour de lui, les hommes se doutent peu à peu de quelque chose, en particulier son second, et le médecin de bord. Mais s'il parvient à ruser avec son mal, Laurent va devoir affronter la noirceur de son âme. A l'approche de la mort, le souvenir de ses infamies revient le tarauder, et l'angoisse le mène au repentir.Ce cyclone qui menace va-t-il lui offrir l'occasion de se sauver en sauvant son bateau et d'atteindre enfin au sublime ?

Retour à la page précédente